Vous êtes ici : Accueil > Activités > La vie au radio club > Expédition de Jean-Marc en Ouganda, suite et fin
Publié : 5 mars 2013

Expédition de Jean-Marc en Ouganda, suite et fin

Chaque jour nous recevons des nouvelles de 5X8C par l’intermédiaire de F8IXZ , notre ami Jean-Marc :

Le 08/02/13
Petit message depuis l’Ouganda. Nous avons internet mais ce n’est pas toujours accessible. Donc, nous voilà partis depuis mercredi soir. Après des retrouvailles le mercredi soir au campanile de Roissy et une courte nuit, le rendez-vous était donné à Roissy terminal 2 avec AJQ et quelques autres OM de F6KOP. Embarquement pour Amsterdam vers 8h00 où nous avons fait une escale d’environ 1 heure. J’ai pu avoir les informations de l’avion, un AIRBUS A300-200, petit cocorico national, je pensais que nous allions avoir un B 777. Envol pour Kigali au Rwanda où l’escale a duré environ une heure sans que nous puissions sortir de l’avion.
Les formalités ont été assez simples à l’arrivée, nous étions dehors vers 23h00. Des bus et un camion nous attendaient car il y a une grosse quantité de matériel plus 24 opérateurs. Arrivée à l’hôtel, perception des chambres et nous voilà partis pour une bonne nuit de sommeil mais trop courte car à 6h30, lever des corps pour montage des antennes. Cette opération a pris toute la journée car il faut mettre en place toute une infrastructure. En plus, nous étions sous un soleil de plomb, je suis tout rouge. En fin d’après-midi, tout était OK et les premières émissions ont débuté vers 18H00. Premier contact officiel avec F8BBL. A partir de là, c’est une véritable débauche de contacts dans toutes les directions et tous les modes. A l’heure où j’écris, nous en sommes à 9000 QSO en 24 heures et en sachant que nous pourrions faire plus mais nous avons quelques soucis dans la gestion de l’utilisation des aériens.
Nous sommes par équipes de quatre opérateurs en fonction de nos compétences et nous assurons des vacations de deux à trois heures suivant l’heure de la journée ou la nuit. La nuit qui arrive, je vais être en station de 1 heure à quatre heures, je pense que je vais me coltiner le 80 mètres qui est une bande assez difficile s’il y a du bruit.
Côté météo, il y a toujours dans le lointain un orage en cours. Nous avons eu énormément de pluie la dernière nuit. Le complexe hôtelier est situé au bord du Lac Victoria mais l’envie de s’y baigner nous a quitté à la vue de l’étendue d’eau. Il y a une puanteur infernale, il y a des petits escargots au sol et si on marche dessus, on peut attraper tout un tas de maladies désagréables dont certaines qui peuvent être graves.
Côté bouffe, rien à dire, nous mangeons plutôt très bien et le personnel de l’hôtel se plie en quatre pour nous faire plaisir.
Bref, comme vous pouvez le voir, tout va bien pour nous mais je pense que la fatigue va se faire sentir assez rapidement. Les derniers jours seront les plus difficiles car en plus de la fatigue, il y aura le démontage des installations et ça, c’est toujours compliqué.
Jean-Marc nous a communiqué les coordonnés de l’avion que plusieurs régionaux ont pu suivre jusqu’aux abords des côtes nord africaines grâce à flightradar.

09 02 : Je viens de faire deux heures de 10 mètres avec des fortunes diverses, énormément de QSB parfois des signaux très puissants surtout pour les stations dont les latitudes sont supérieures à 55° nord, les SM/OH arrivent parfois avec des signaux très puissants mais parfois déformés. Serge F5SN pourra peut-être nous en dire plus sur le sujet à savoir est-ce que les phénomènes d’aurores boréales peuvent avoir une incidence sur le 10 mètres avec des réflexions sur certaines couches ? Pourtant, la note n’est pas rauque comme en VHF via aurore ou en météor scatter. Intéressant à discuter.

10 02 : Tout se passe bien, nous avons notre rythme de croisière. En définitive, on trafique deux heures toutes les huit heures, il n’y a que la tranche de nuit où on est trois heures à la station. En plus, les bandes basses sont nulles en ce moment, c’est vraiment galère.
Nous en sommes à 33000 QSO au moment où j’écris. Hier, nous avons eu la visite de 5X1C un Américain des Iles Samoa qui est en vacances ici. L’administration lui a donné un indicatif assez semblable au nôtre. Il attend qu’on ait terminé pour émettre pour ne pas nous gêner et mettre la confusion.
Aujourd’hui, nous aurons la visite de l’administration des télécoms ougandaises, on verra ce qu’ils diront, je pense que c’est une visite de politesse et de curiosité.

11 02 : Nous approchons tranquillement les 40000 QSO. Aujourd’hui, nous avons renforcé le haubanage de certaines antennes car il y a un vent fort du "large" (le lac Victoria) Il y a même des vagues qui viennent envahir certaines parties de l’hôtel où nous mangions hier soir.
Les bandes basses sont une véritable calamité. Des modifications ont été apportées aux différentes antennes mais nous ne sommes pas sûrs que ça fonctionne bien, les conditions depuis l’équateur sont très particulières, nous sommes entendus mais nous sommes "sourds". Aujourd’hui, le 15 mètres a été particulièrement costaud avec des contacts dès le lever du soleil jusqu’en fin d’après-midi, le 12 mètres à bien fonctionné également.
Rien de plus, il est 21H30 et je vais faire trois heures de trafic à 22 heures mais sans doute trois heures à écouter du bruit !!!

12 02 : Ici tout est devenu routine, tout est bien rôdé. Le trafic s’effectue suivant la propagation qui est très compliquée. Hier le 15 mètres passait plein tube, ce n’est pas le cas ce matin. Le 10 mètres fonctionne bien aujourd’hui. Cette nuit les bandes basses ont été assez chaotiques. Nous sommes à 50100 QSO au moment où j’écris en moins d’une semaine. Je pense que ça va commencer à se tasser un peu mais si la propagation s’ouvre sur les bandes basses, ça risque de faire monter le chiffre rapidement.
Météo "plus fraîche" ce matin avec du vent hier soir. Le ciel est brumeux, la température a baissé un peu et c’est très agréable, disons que ça correspond à une température d’un été normal chez nous. Il faut savoir que nous sommes à 1000 mètres d’altitude. Les petits moucherons verts sont toujours aussi pénibles surtout le soir, ils viennent tourner autour de nous pour rendre l’âme ensuite, je pense qu’il s’agit d’une espèce éphémère qui ne vit qu’un jour. Nous nous endormons le soir bercés par le "cris" des crapauds qui font un bruit d’enfer. Il y a une quantité d’oiseaux impressionnante, des petits, des moyens et des gros avec des chants très différents. Il y a une espèce d’oies sauvages qui nichent dans les arbres au-dessous des chambres, elles font parfois un bruit d’enfer. Pas de serpents, parfois des grosses blattes. Il doit y avoir une base militaire par-là car il passe des hélicoptères très bas, l’aéroport est également à quelques kilomètres, suivant le vent, certains avions passent au-dessus de nos têtes.

14 02 : Nous en sommes à 65000 QSO, ça ralentit naturellement. C’est sur 30 mètres que nous avons fait le meilleur score avec presque 6000 QSO. Il fait plus frais, nous avons de l’orage tous les jours maintenant avec beaucoup de pluie. La fatigue est bien là maintenant.
Tout va bien sinon, bonne ambiance entre nous avec des forts caractères. Nous avons eu la surprise de voir débarquer Franck F4AJQ qui accompagnait John F5VHQ qui lui, avait dit qu’il nous rejoindrait. Il nous avait bien caché ça mais deux membres du groupe étaient dans la confidence.
Voilà, je viens de me faire deux heures de trafic sur 30 mètres dans des mauvaises conditions, je me lève demain à 5H30 donc, direction le lit.

15 02 : Notre expédition continue, le trafic commence à ralentir un peu. Ce soir, nous atteindrons sans doute les 70000 QSO. J’ai été à la station à partir de 6 H ce matin sur 30 mètres. Beaucoup d’Américains mais des signaux très variables. Ensuite, on s’est mis au 15 mètres dès que le soleil s’est levé et là, bons signaux de l’Europe. Le vrai beau temps est revenu, ça ne sent plus l’orage. En fin d’après-midi, vers 17H00 (heure locale) des liaisons ont été réalisées avec le radio club F6KMX qui avait invité les enfants d’une classe CM2 de région parisienne. Il y eu des démonstrations en CW / SSB / RTTY. Malgré un fort QRM généré par un radar militaire, les contacts ont été établis en SSB et avec des fortunes diverses en RTTY. Cette démonstration avait été préparée par Jean-Paul F8BJI. Rien de plus, le chiffre de 70000 QSO doit être atteint au moment où j’écris.

16 02 : Nous sommes presque arrivés sur la ligne finale. Si tout va bien, nous arriverons sans doute aux 80000 QSO. Il y a eu une coupure de courant cette nuit, elle a duré deux heures, le groupe de l’hôtel semblait déconner. Jean-Paul, F8BJI, va arriver aux 10000 QSO en RTTY. Sans vouloir faire de l’auto satisfaction, on peut être fier du résultat car les conditions à l’équateur sont très compliquées avec en plus un indice du flux solaire qui n’est pas violent. Les bandes basses auront été assez compliquées avec parfois des bonnes ouvertures mais des signaux souvent à peine au-dessus du bruit. Parfois, nous étions entendus très QRO alors qu’à l’inverse, on n’entendait rien ou pas grand-chose. Les bandes hautes nous ont réservé des bonnes surprises en particulier les 12 et 17 mètres, les 15 et 10 mètres ont également été au rendez-vous. A titre perso, je suis vraiment séduit par le 30 mètres. Ce matin, j’ai fait à la suite un ZL3, un W1 puis un JA. Certains pays étaient en plein milieu de leur journée donc, en principe, le 30 mètres qui ne devait pas passer, arrivait un signal très costaud.

Nous allons commencer à démonter les aériens demain matin mais il va rester une ou deux stations actives jusqu’au maximum possible. Nous devrons être prêts à quitter l’hôtel à 19H00 en ayant mangé. L’avion doit être aux alentours de 23H00 (heure locale)
Le rangement du matériel est aussi sinon plus compliqué que l’installation. En effet, les spiderbeams doivent être démontées et rangées dans un ordre très précis afin de pouvoir les remonter facilement lors d’une prochaine utilisation. Nous avions monté une tribandes en inversant deux éléments, l’antenne n’était pas du tout performante.
La chaleur commence à se faire sentir, nous avons eu un coup de "fraicheur" bien agréable, c’est fini sans doute jusqu’aux prochains orages.
J’ai peut-être été optimiste en annonçant qu’on arriverait à 80000 QSO. En effet, c’était sans compter sur le contest de l’ARRL qui nous pollue littéralement et qui occupe tout le spectre. Le 10 mètres passait à merveille cet après-midi en direction des USA mais pas moyen d’en placer une. Les stations vont tourner toute la nuit encore et une partie de la journée de demain, ensuite, ce sera le démontage définitif de toutes les antennes et stations.
Nous devrons être prêts à partir demain soir vers 19H00, direction Entebbe pour l’enregistrement des bagages. Nous avons visité Kampala, rien de bien extraordinaire. La fatigue est bien là maintenant, il est 21H30, je vais aller au lit car reprise du trafic à 1HOO du matin jusqu’à 4 heures.

17 02 : Ca y est, tout est arrêté, il est 13H00, 5X8C a cessé ses émissions avec presque 81000 QSO, j’ai eu l’honneur d’inscrire le 80000ème ! On va plier tout le matériel ce qui est un vaste chantier, rendez-vous à la réception à 19H00 pour partir à Entebbe à l’aéroport. Nous sommes crevés mais contents du score.
QSO inscrits dans le log :
F5KMY en 12 avec verticale cushcraft et TS450S environ 70W et 15 Fritzel 3 bandes et TS 570D environ 70W
F4CQG en 15m phonie, avec Fritzel 3 bandes et TS 570D environ 70W
F5UAY en 12 verticale cushcraft et TS450S environ 70W et 15 Fritzel 3 bandes et TS 570D environ 70W et 17m verticale cushcraft et TS450S seulement 20W phonie

Nous ne pouvons que féliciter tous les opérateurs de cette expédition. Autant de QSO montre tout leur savoir, toutes leurs facultés d’adaptation aux situations toujours nouvelles des expéditions, leur opiniâtreté à toujours se dépasser. Par expérience et comme vous pouvez le constater sur nos conditions de trafic, nul n’est besoin d’avoir des puissances extraordinaires pour se faire entendre, juste un peu de patience, leur capacité d’écoute fait le reste, vraiment un grand bravo à eux et merci pour cette nouvelle zone DX.