Vous êtes ici : Accueil > Dans la région > Crash d’un avion à Remoray-Boujeons, les radioamateurs oubliés...
Publié : 15 juin 2015

Crash d’un avion à Remoray-Boujeons, les radioamateurs oubliés...

Il était un peu plus de 15 h, ce mardi 26 mai, lorsqu’un avion Robin DR 380 qui avait décollé de Lausanne, à destination de Paris, via Dole-Tavaux, a disparu subitement des écrans radar avec deux personnes à bord. Le dernier point de survol connu se situait sur une zone limitrophe entre le Jura et le Doubs. L’avion n’étant pas équipé de balise, les recherches terrestres s’avéraient difficiles.
Le plan SATER (sauvetage aéro-terrestre) a été déclenché à 15 heures 36 par la préfecture du Doubs. Si tous les articles de journaux mettent en avant les recherches effectués par les patrouilles de gendarmeries, dont une franco-suisse, les radioamateurs n’ont jamais été cités.
Les membres des ADRASEC 25 et 39 ont, en effet, été réquisitionnés par leur préfet de manière à prêter mains fortes aux professionnels sur place. Immédiatement tous les OM disponibles ont pris la route en direction du lieu présumé de chute. Les Jurassiens se donnant rendez-vous sur le R7 du Poupet, pour une meilleure efficacité. Leur intervention a été de courte durée car les débris de l’avion ont été localisés sur la commune de Remoray-Boujeons à 16 heures 57 par les gendarmes de Mouthe.

Dommage que les bénévoles soient aussi souvent oubliés.