Vous êtes ici : Accueil > Technique > Les pères de la radio électricité
Publié : 20 janvier 2010

Les pères de la radio électricité

1793 : Claude CHAPPE met au point le télégraphe optique constitué de bras articulés établis sur des tours ou des clochers permettant d’envoyer des messages pendant les guerres de la Révolution.

1785 : COULOMB quantifie les lois de l’électricité statique et magnétique.

1786 : Luigi GALVANI physicien et médecin observe que les cuisses des grenouilles qu’il a mises sécher sur un fil de cuivre se contractent chaque fois qu’il touche le fer du balcon. Il s’en réfère à Volta qui prouve que c’est le contact de deux métaux et d’un corps humide qui provoque de l’électricité. Ainsi on découvrit l’électromusculation.

1795 : Après les succès des recherches de J.Hallé sur la paralysie faciale les lois de la stimulation nerveuse firent l’objet de nombreuses expériences qui menèrent au développement de l’électrodiagnostic et de l’électrothérapie.

1799 : Alexandre VOLTA (1745-1827) construit la première pile électrique avec une rondelle de cuivre, une de zinc et une de tissu imbibé d’eau acidulée. La découverte de la pile eut, dans le domaine de l’électricité une portée considérable. Ainsi on put observer les effets du courant continu. C’est en particulier avec une batterie de piles que tous les grands savants réalisèrent leurs expériences d’électromagnétisme et d’induction qui devaient conduire à l’invention de dynamos, de moteurs, de transformateurs que notre monde moderne utilise en quantité.

1820 : André-Marie AMPERE (1775-1836) et ARAGO conçoivent l’électro-aimant.

1826 : Georg Simon OHM (1781-1854) détermine la loi qui lie le courant, la résistance et la tension :

KIRCHOFF : établit la loi qui régit les résistances connectées en séries ou en parallèles.

1833 : Michaël FARADAY (1791-1867) s’aperçoit que le l’énergie électrique peut se transmettre sans fil. On peut agir sur le courant à l’aide d’aimants. On crée une onde.

Le télégraphe de Chappe
L’expérience de Galvani
La pile Volta

QU’EST-CE QU’UNE ONDE ?

On appelle "onde matérielle" une onde qui se déplace dans un milieu en le déformant.
Celles que l’on utilise en radio sont appelées "ondes électromagnétiques" et l’étymologie du mot suggère leur principe. La propagation est un phénomène électrique et magnétique, et c’est la combinaison des champs électriques et magnétiques qui permet la propagation.

Les ondes se propagent à la vitesse de la lumière, c’est à dire à 300 000 km/s (soit 300.000.000 m/s) La longueur d’onde est définie comme une distance parcourue elle se mesure en mètres.

Claude POUILLET (1790-1868) mesure l’intensité du courant et établit les lois relatives à l’intensité d’un courant dans un circuit fermé.

1835 : Samuel MORSE Va utiliser l’électro-aimant mis au point par Ampère et Arago. Il découvre que lorsque le courant passe dans l’aimant il attire le fer. Lorsque le courant ne passe plus, il ne l’attire plus. Si un fil relie deux points éloignés, on fait passer le courant pour envoyer un message. Il va crée son code télégraphique adapté au courant : marche, arrêt, marche arrêt. Pour former chaque lettre, il va combiner des points et des traits, les points sont des passages bref du courant, les traits des passages plus longs. A l’autre bout un récepteur comportant un électro-aimant est relié à un stylet

1842 : RUMKORFF avec sa bobine à induction, permet les premiers essais de télégraphie sans fil.

1842 : HENRY publie un mémoire sur l’auto-induction et la self-induction.

1847 : Le docteur DUCHENNE découvre à l’aide d’une bobine à induction les effets du courant électrique sur les muscles, et établit la première description de la myopathie qui devait porter son nom : Duchenne de Boulogne…

1853 : THOMSON établit l’équation fondamentale de la radioélectricité : rapport capacité- induction et fréquence.

L x C x 2 Π x F.

1868 : LECLANCHE fabrique une pile en usage de nos jours sous la forme dite sèche.

Le manipulateur Morse
La pile Leclanché

1873 : James MAXWELL (1831-1879) découvre les champs magnétiques et électriques.

1887 : Heinrich HERTZ (1857-1894) prouve les théories de Maxwell, découvre que ces champs magnétiques se propagent par ondes appelées depuis "hertziennes et crée l’oscillateur, premier émetteur d’ondes radio électriques.

1890 : Edouard BRANLY (1844-1940) ce Français invente le cohéreur, tube rempli de limaille de fer, détecteur d’ondes électromagnétiques transformées en courant.

Alexandre POPOV : (1859-1905) expérimente le cohéreur de Branly-Lodge à partir d’un paratonnerre. Il capte les ondes.

Anneaux de Hertz
Le cohéreur de Branly

LA PREMIERE ANTENNE EST NEE

Gugliemo MARCONI : 1847-1937. Le génie de cet italien fut d’effectuer la synthèse de toutes les découvertes pour réaliser son rêve : faire de la radio. Il associe les inventions de Hertz, Popov, Branly, Lodge et transmet des messages en télégraphie sans fil. Il essaie d’abord en 1894 de déclencher une sonnette en envoyant des ondes électromagnétiques, puis d’envoyer un message au bout du jardin. Il constate que plus l’antenne est haute plus le message arrive loin. En 1896 il arrive à transmettre à 3 km puis à plusieurs dizaines en utilisant un navire. En 1899 il réussit la première liaison France Angleterre 46 km puis en 1901 entre la Grande-Bretagne et Terre-Neuve 3500 km de distance. Pour réussir, il utilisera une antenne accrochée à un cerf volant. Il crée sa propre entreprise pour exploiter le brevet de sa découverte. Il est prix Nobel de Physique en 1909. A Salvan juste à côté de Martigny ( 1h1/2 par l’autoroute depuis Pontarlier ) on pourra découvrir le musée Marconi et effectuer une promenade d’une heure à faire sur les pas de Marconi qui a réalisé les premiers essais depuis les Alpes suisses.

Premier émetteur de Marconi
Récepteur de Marconi

1878 : Baudot présente son télégraphe imprimant à l’exposition universelle. Il permet de servir à la transmission duplex ( dans les deux sens simultanément ) et la transmission simultanée, jusqu’à 5 appareils sur une même ligne. Il présentera un modèle plus perfectionné qui pourra transmettre 6 messages simultanés, ce procédé portera le nom de « téléimprimeur Baudot »Au cours d’une réunion du comité international de Télégraphie il est décidé d’appeler « Baud » l’unité de vitesse de transmission. .

LA RADIO EST NÉE

1895 : OUDIN, TESLA, LODGE mettent au point les résonateurs, premiers systèmes d’accord d’antennes. En effet une antenne doit être adaptée à la fréquence utilisée. A chaque fréquence correspond une longueur d’ondes, donc une longueur d’antennes.

1897 : Ernest ROGER et Eugène DUCRETET sont les premiers constructeurs de matériels. Ce dernier, travaillant en collaboration avec Popov, réalise la première liaison radio entre la Tour Eiffel et le Panthéon. Il produit des appareils de TSF en série destinée à la marine russe.

Gustave FERRIE en tant que général des armées, il comprend le rôle indispensable de la radio. Il sera à l’origine de nombreuses découvertes en mettant en pratiques les théories de ses prédécesseurs. Il invente le détecteur électrolytique plus performant que le cohéreur de Branly.

1906 : FESSENDEN envoie ses vœux de Noël en phonie et demande un rapport d’écoute pour tester son émetteur en modulation d’amplitude (am)

1904 : Les passionnés de techniques essaient de capter les ondes hertziennes et décident d’essayer d’émettre ce sont les premiers radioamateurs appelés à l’époque “sans filistes”. Par leurs expériences, ils contribueront aux découvertes des techniques modernes.

1906 : DE FOREST crée la triode pour permettre d’émettre avec davantage de puissance, ancêtre de tous les tubes de TSF utilisés par la suite. La radio, devient facile à écouter.

1918 : Après la guerre, les sans filistes reprennent les essais avec la triode. Ils sont autorisés à utiliser les ondes inférieures à 200 mètres.

L’expérience de Ferrié
Transmetteur Ducretet à bobine Ruhmkorff

La voie de la découverte des ondes courtes est ouverte.

1921 : Première communication en ondes courtes des sans filistes Fred SCHNELL aux Etats Unis et Léon DELOY 8 AB. Ses expériences furent très suivies et permirent de réaliser d’importants progrès techniques.

En début de siècle l’exploitation de la radio s’est orientée sur les aspects utilitaires et militaires. En 1920 on met en évidence l’importance de la radioélectricité dans la sauvegarde de la vie en mer.
Dans les années 1930 la radiodiffusion prend son véritable essor.
Le 6 mai 1931 la France émet pour la première fois, après l’URSS, l’Allemagne, l’Autriche, le Vatican.
Depuis 1932 l’Union Internationale de Radiodiffusion se charge de la gestion du spectre radioélectrique pour les différents utilisateurs. Aujourd’hui l’IUT comprend 160 pays membres.

1947 - 1948 : BRATAIN, BARDEEN, SHOCKEY, inventent le transistor qui remplacera les lampes, c’est le début de la miniaturisation.

1959 : invention du circuit intégré.

A cette époque, l’Etat a le monopole des programmes radios sur le territoire, c’est pourquoi certaines radios privées s’installent à l’étranger Radio Luxembourg, Europe 1, Radio Monté Carlo.
Les années 1980-1990 sont celles de l’achat des baladeurs.
En 1982 la France autorise les radios libres.

Parallèlement on invente le téléphone puis viendra le tour de la télévision, mais ça, ce sont d’autres histoires !

Les radioamateurs sont maintenant 2.500.000 à travers le monde. Ils se font une joie d’appliquer ces techniques, en expérimentant d’autres, intégrant modestement, à leur tour, l’univers des grandes découvertes. Il est désormais possible de contacter les stations spatiales SSI tel qu’il y a 26 ans, Owen Garriott, W5LFL, qui posa un acte historique en établissant des contacts radio avec des stations radioamateur terrestres depuis la station spatiale Mir. Maintenant il est possible de recevoir les images SSTV de la Station Spatiale Internationale.


Sources : - F5DBT dans le mensuel de Radio Ref - REF UNION BP7429 37074 Tours Cedex
- 100ans de communications Edouard Branly - Editions culture et sciences