Vous êtes ici : Accueil > Activités > Coupe du REF HF phonie > Championnat de France SSB les 27 et 28 février 2010
Publié : 8 mars 2010

Championnat de France SSB les 27 et 28 février 2010

Des aériens malmenés par le vent

Vendredi, notre webmestre Jean-Michel, F4CQG, s’entraîne sur la piste de Win test pour étudier quelles sont les meilleures conditions de glisse d’un indicatif à l’autre, sans oublier de contrôler le chronométrage qui nous pose souvent problème pour le classement.
Samedi, à 6 heures, il prend place sur la ligne de départ mais les concurrents les plus aguerris, très nombreux, bousculent les moins hardis dont notre Jean-Michel. Qu’à cela ne tienne, il se fraie un passage parmi les plus puissants, marquant point après point, multiplicateur après multiplicateur sans se décourager. Il s’allie avec l’Allemagne, la Belgique. Il suspecte un problème, les aiguilles du contrôleur de puissance n’affiche que 10 à 15 watts de puissance. L’équipe est contrainte à travailler en QRP.
Bientôt, il est relayé dans son effort par Sébastien F8FFP qui fonce bille en tête pour rattraper le petit retard pris sur les autres concurrents. A ses côtés, l’Angleterre, la Roumanie, les Pays-Bas, se défient sur les distances de 40 ou 80m.
Il balaie tous les moins de 43, ne gardant que les 59, marque des points, mais le mal de tête gagne lui aussi du terrain, manque d’entraînement ?

Le log se remplit peu à peu

Fatigue accumulée par les activités de la veille ? Grippe qui somnole ? Il cède la place à Dominique F1DLW venu prendre le relais. Frais et dispo, il saute magistralement de fréquence en fréquence, faisant remonter F5KMY en tête du classement. Puis, Marie F5UAY, la seule féminine de l’équipe féminine s’aligne au départ. Casquée, elle affronte les Om qui jouent des coudes pour se faire entendre. Jean- Claude son entraîneur personnel, la coach pour qu’elle reste attentive au moindre appel de l’adversaire.
L’après-midi voit se dérouler les mêmes épreuves sur 40m ou sur 20m en fonction de la fréquentation. Pascal, le trésorier chef en quête de sponsor vient soutenir le moral des troupes. Arrive ensuite l’heure du ravitaillement tant attendue.
Georges F4EWJ, Luc F5TZP, se joignent aux compétiteurs pour une quatrième mi-temps bien méritée. Ils s’essaient eux-aussi à la compétition mais le manque d’entraînement a vite raison de leur enthousiasme.
Dimanche, Jean-Michel bravant la tempête, revient très tôt pour ajouter quelques points aux 300 gagnés la veille. Il appelle encore et encore…. Bientôt remplacé par le perroquet qui lui rend un précieux service. La sélection est de plus en plus difficile. Seules les distances différentes de celles de la veille peuvent encore permettre d’ajouter quelques points. F8IXZ du 39 s’annonce sur le 20m, dur dur de le sortir dans tout ce brouhaha, il est tout petit notre Jean-Marc !

F4CQG et F8FFP

Marie revient lui prêter main forte, tandis que Jean-Claude cherche quelques conseils sur les magazines du REF. Notre seule chance de progresser est de faire équipe avec les étrangers passionnés de compétitions françaises. Les Italiens, Roumains, Suédois, Lettons, Tunisiens nous côtoient dans cette course folle aux multiplicateurs.
F6ECO l’ami Jacques fait le déplacement jusqu’ici. Il teste le matériel pontissalien tentant de faire avancer le Schmilblick. Il grignote quelques points bienvenus. Marilyne, la masseuse personnelle de Sébastien, l’a remis sur pieds. Il reprend allègrement le micro. Hourra ! un FM le croise sur la fréquence, lui attribuant d’un même coup 15 points. Il est suivi d’un Algérien, un Canadien, un Espagnol, un Américain, un Serbe, un Portugais, un Russe qui sont dans la même quête aux points que lui. Jean-Michel toujours en pleine forme ne se décourage pas. Il passe cependant le relais à Marie. Les Arménien, Lituanien, Canadien, Norvégien, Polonais, lancent appel en direction de la France. Pascal revient suivre les performances des sprinters. Il observe attentivement le juge arbitre qui calcule les multiplicateurs. Pour le fun, nous contactons A61AS Salem à Dubaï. Notre compteur affiche allègrement les 406 contacts. Il nous reste une bonne heure de compétition mais les rafales de vent impressionnantes sont maintenant accompagnées d’une violente pluie d’orage. Jean-Michel entend un étrange QRN dans le casque. Marie en détecte l’origine, ce sont des étincelles qui jaillissent d’une PL. L’électricité statique secoue l’YL qui tente d’intervenir sur le câble ( elle n’avait pourtant pas besoin de cela ! )

F5UAY et F4EWJ

Très vite le matériel est débranché sonnant la fin du championnat. Il ne manque que 8 départements français à l’appel (7-9-15-20-entendu et non contacté-25-32-65) 20 pays différents, dont les OM participaient au contest, sont entrés dans le log saisi facilement sur l’ordinateur bien préparé par notre webmestre.
Nous ne connaîtrons que dans deux mois la note que les juges voudront bien nous attribuer, mais d’ores et déjà nous pouvons affirmer que cet excellent weekend restera dans les annales grâce à la compétence et la motivation de Jean-Michel. Merci à lui. A l’année prochaine……. Avec un peu plus de puissance, ce sera parfait.

Marie

F8FFP
F1DLW
F5TZP et F5UAY

Portfolio automatique :